L’affaire Jean Luc Barbier

Avant-propos

L’histoire de Jean-Luc Barbier est sans doute une des chapitres les plus célèbres mais aussi les plus sombres parmi les nombreux contes d’épouvantes sur la Scientologie en Suisse.

En 1989 Jean-Luc Barbier progressait sur les niveaux Supérieurs de la Scientologie à Clearwater, en Floride. Abruptement, il fut interrompu, après avoir refusé de devenir membre de WISE (une affiliation de Scientologie qui cherche à exploiter commercialement toute société appartenant a un Scientologue en lui imposant une commission de 15% sur ses revenus). L’Eglise de Scientologie fit traîner à travers les tribunaux la demande de remboursement que Jean-Luc Barbier lui avait soumis pendant plus de 10 ans. Une fois rembourse, l’Eglise de Scientologie le déclara comme mentalement malade. Jean-Luc Barbier eu gain de cause contre l’Eglise de Scientologie en Septembre 2006 pour cette diffamation.

J’ai lu de nombreux documents publiés par Monsieur Barbier sur l’Internet et je peux affirmer que selon mes expériences et observations personnelles toutes les déclarations qu’il a faite a l’égard de ses expériences avec l’Eglise de Scientologie qui se sont déroulées entre 1989 et 1990 sont entièrement véridiques.

Je le sais fort bien, car j’étais là. De plus j’étais son auditeur. (Un auditeur est un thérapeute selon le vocabulaire Scientologique)

Une affaire qui tourne mal

C’est au printemps 1989 à Clearwater, en Floride, que je fis la connaissance de Jean-Luc Barbier.

Etant à la fois francophone ainsi qu’un des “auditeurs les plus réputés au centre le plus avancé de la Scientologie à l’époque, je procédai à l’exécution d’un programme de séances avec Jean-Luc.

Je ne crois pas révéler des secrets personnels de Jean-Luc en déclarant qu’il m’a toujours semblé comme une personne plutôt « normale et équilibrée » et même sympathique. En effet selon les critères Scientologues et contrairement aux déclarations extravagantes des représentants de la Scientologie il devait absolument être en bonne condition mentale et certainement pas malade mentalement afin d’être admis sur les niveaux supérieurs de Scientologie. La détermination de l’état mental (et donc de la préparation) pour les niveaux supérieurs n’est jamais déterminé par celui qui donne les séances (auditeur) mais plutôt par un ensemble de “Superviseurs de cas”. Ce sont les plus hauts placés techniquement en Scientologie et ils déclarèrent unanimement selon leurs propres critères que Jean Luc Barbier était “mentalement sain” en 1989.

Les choses progressèrent, du moins selon ma perspective à l’époque, de façon plutôt normale jusqu’au moment ou pour des raisons purement financières on essaya de lui extorquer de larges sommes tout simplement parce que l’Eglise considérait que Jean-Luc était capable de les trouver.

Pour soutirer de l’argent à ses adeptes, il est la coutume pour l’Eglise de Scientologie de les soumettre à de fortes pressions jusqu’à ce qu’il craquent et ainsi vident leurs comptes de banque ou empruntent aux limites de leur crédit.

Ayant vu maintes fois l’amertume résultant de cette pratique fâcheuse, je l’ai fréquemment dénoncé. Mais l’Eglise de Scientologie est l’organisation la plus cupide que j’aie connu de toute ma vie. Ainsi mes plaintes ont toujours été ignorées.

A la fin de son voyage en Amérique, Jean Luc était fort perturbé. La raison m’a toujours semblé fort claire: on avait essayé de le contraindre par la force, en se servant de menaces de malédictions et de damnation éternelles, ainsi que d’accusations répétées d’égoïsme et de mesquinerie parce qu’il avait oser résister au nettoyage complet de ses comptes de banque par l’Eglise de Scientologie.

J’ai essayé dans la mesure de mes moyens limités à l’époque de réconforter Jean Luc, mais ne pus le faire que de façon plutôt médiocre.

L’Eglise de Scientologie se considère non seulement comme un véritable joyau sur cette planète mais aussi comme étant la seule organisation dans l’univers entier, capable de sauver et réhabiliter l’homme

Dotés d’une telle attitude, ceux qui croient à cette fable comme le font évidemment les représentants officiels de la l’Eglise de Scientologie (parmi lesquels on compte Suzanne Montangero, ses collègues ainsi que ses supérieurs – un bon nombre desquels je connais personnellement), se sentent complètement lésés par toute insinuation que l’Eglise de Scientologie devrait faire des réparations ou même des excuses à quiconque, malgré les traitements les plus infâmes auxquels elle les auraient soumis.

Une fois de retour en Suisse Jean-Luc évidemment se rendis compte de l’escroquerie et des abus que l’Eglise de Scientologie lui avait fait subir.

Face à tout mécontent ou problème légal, l’Eglise de Scientologie base ses action sur la présomption que la Scientologie et L. Ron Hubbard sont tous deux parfaits. Par conséquent, ce sont des membres qu’elle qualifiera toujours par la suite comme irresponsables et de privés d’autorisation qui seront annoncés comme étant les seuls coupables. En d’autres mots on se sert de boucs émissaires. Ces boucs émissaires ne sont, bien sur, jamais ceux qui contribuent aux sommes d’argent faramineuses que l’Eglise de Scientologie soutire à ses membres, à moins qu’ils ne produisent une catastrophe financière qui se répercute jusque dans l’assemblée législative du pays. Les mésaventures de Lena Akesson et des frères Nordlund en Suède en 1986 ainsi que Bertrand de Petigny en France en 1987 en sont parmi les rares exemples.

Dans le cas de Jean Luc Barbier, je fus moi-même le bouc émissaire.

Comme il est décrit plus haut, la philosophie contemporaine de l’Eglise de Scientologie est que L.Ron Hubbard ainsi que l’Eglise qu’il a formée sont tous deux infaillible quelque soit le sujet en question.

Une foi ce dogme accepté comme vérité, la seule conclusion possible est que l’auditeur et le superviseur de cas on saboté le cas de l’adepte si celui ci se trouve mécontent, et en toute probabilité (toujours selon les croyances fanatiques de l’Eglise), ceux-ci auraient agit de façon délibérée et malveillante, même s’ils auraient tout à perdre en agissant d’une façon aussi saugrenue.

La Justice en Scientologie

La procédure de Justice en Scientologie non seulement assume la culpabilité de l’accusé, mais traite toute plaidoirie de non culpabilité comme “évidence de culpabilité et de non responsabilité”. Cette doctrine est basée sur l’idée aberrante que les gens sont en tout temps responsables pour leur condition et de tout ce qui puisse leur arriver. Puisque tout ce qui leur arrive est de leur faute, quiconque aurait l’impudence de rejeter la “Justice Scientologique” ou de dénoncer l’Eglise de Scientologie ou ceux qui extorquent des fonds en son nom commettrait le crime le plus vil qui soit et serait coupable de la pire calomnie imaginable. C’est la façon obligatoire de penser de tous les gens qui occupent des fonctions en tant que représentants officiels de l’Eglise de Scientologie. Quelqu’un qui serait dépourvu de cette façon singulière de penser n’est tout simplement pas considéré comme étant éligible à tenir de telles fonctions au sein de cette l’Eglise.

Les procédures de Justice Scientologiques, sont en réalité ancrées dans un concept de la Jurisprudence qui est devenu inusité en Europe depuis le Moyen age et la Sainte inquisition. Selon ce concept barbare de la Jurisprudence, tout affront ou désaccord avec la doctrine jugée à priori orthodoxe par l’inquisiteur (surnommé officiel d’éthique selon le jargon Scientologique), résulte en une culpabilité automatique. L’hérétique sera donc assujetti aux châtiments les plus infâmes. Des dénonciations contre l’inquisiteur et ceux qu’ils représentent seront souvent perçus par l’Eglise de Scientologie comme étant le comble du blasphème et selon sa philosophie actuelle digne de cruauté et de sadisme.

Il est inutile de révéler que l’on me trouva entièrement coupable du sort de Jean-Luc Barbier en 1989 et de tout ce qui en découla. J’ai donc du endurer des châtiments aussi tortueux que cruels.

Bien sur les véritables coupables qui s’étaient comporté de façon ignoble avec Jean-Luc furent largement récompensés pour avoir soutiré des millions de dollars à d’autres individus cette même année. Que je sache, ils le font toujours.

Trois ans plus tard ce fut à mon tour de partir pour toujours de l’infâme Eglise de Scientologie.

J’étais reconnu comme étant le meilleur auditeur de Class XII, (le niveau de loin le plus avancé). J’était à un niveau ou j’avais appris la totalité des connaissances existantes en Scientologie et donc capable de juger à fond tout ce qui y est bon ainsi que tout ce qui y est mauvais..

Epilogue

J’ai tourné la page en ce qui concerne l’Eglise de Scientologie. Je crois toujours en la réalisation spirituelle de quelqu’un ainsi qu’au développement de ses capacités intellectuelles mais jamais par des méthodes autres que l’honnêteté, l’intégrité et le respect pour autrui. Je perçois également une énorme différence entre la philosophie originalement proposée par la Scientologie en 1952 et son application abjecte par une organisation qui est désormais réduite à la subjugation et à la servitude d’autrui.

En ce qui concerne et ce que j’ai dus endurer durant mes 20 années au sein de cette Eglise, je n’éprouve plus la moindre amertume. J’ai des souvenirs positifs sur Jean Luc Barbier. J’ai souvent souhaité que Jean-Luc partage les mêmes sentiments envers moi. Par contre, parce que je connais de nombreuses histoires plus abominables les unes que les autres et beaucoup de ses secrets les plus gardés , l’Eglise de Scientologie demeurera toujours pour moi un des organismes les plus crapuleux en existence sur cette planète.

Pierre Ethier

Ancien Auditeur de Classe XII de l’Eglise de Scientologie.

One comment on “L’affaire Jean Luc Barbier

  1. . . .
    The world begins with TR 0.
    .
    And once you confront what’s happening inside scientology – the analysis is simple: The people that claim to never commit any fault whatsoever, have taken possession of the works and property of L.Ron Hubbard.
    .
    And that is the two and a half per cent, that suffer from psychiosis.
    .
    “The only thing frightening is the ability with wich this can be hidden” LRH
    .
    Sane people on the other hand may fail from time to time, and have no problem to admit this, find and clear the M/U and LEARN to become better.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s